القائمة الرئيسية

الصفحات

آخر الأخبار

agadir press : Amendements constitutionnels en Algérie: le pays qui compte de nombreux amendements constitutionnels autant de présidents

agadir press : Amendements constitutionnels en Algérie: le pays qui compte de nombreux amendements constitutionnels autant de présidents

 agadir press : Amendements constitutionnels en Algérie: le pays qui compte de nombreux amendements constitutionnels autant de présidents

Une fois arrivé en Algérie à la fin de l'année dernière, le président Abdelmadjid Tebboune s'est engagé à amender la constitution. Et ici, il remplit sa promesse et le référendum de son peuple sur les projets d'amendements constitutionnels le 1er novembre de cette année, une date qui a une grande signification symbolique dans l'histoire du pays.


Ainsi Tebboune serait resté fidèle à l'habitude de présidents de son prédécesseur. Comme tout président qui accède au pouvoir depuis l’indépendance de l’Algérie face aux colonialistes français, il a apporté de nouveaux amendements à la constitution actuelle. L’ancien président Abdelaziz Bouteflika a eu la part du lion en introduisant un amendement après un amendement au cours des vingt années de son règne.


Le premier président de l'Algérie, feu Ahmed Ben Bella, un an après l'indépendance de l'Algérie le 5 juillet 1962, a rédigé la première constitution du pays, qui approuvait l'application du principe socialiste en Algérie et le droit d'un seul parti à diriger le pays: le Front de libération nationale.


`` L'intervention de l'armée dans la vie politique est un devoir ''

C'était l'un des résultats les plus importants de la constitution de 1963, qui laissera un impact profond sur la psyché politique du pays. «L’ingérence de l’armée dans la vie politique est un devoir et non seulement une autorisation», explique le professeur Reda Dagbar, professeur de droit constitutionnel à l’université d’Alger, sur la base de ce qui était stipulé à l’article 8 de la Constitution de l’indépendance.


En 1966, feu le président Houari Boumediene, alors ministre de la Défense, a pris le pouvoir de Ben Bella lors d'un coup d'État militaire qui a eu lieu le 19 juin de la même année.

reaction:

تعليقات

أكادير بريس جميع الحقوق محفوظة © 2020 agadir press






xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx